Les équipements de protection

Révisé le 3 avril 2017

À partir du moment où vous devez utiliser des équipements de protection, il est important de les inspecter avant chaque utilisation afin de s’assurer de leur état et de leur conformité. Les équipements de protection doivent satisfaire aux exigences réglementaires et être homologués en ce sens.

Le fait de fournir des équipements de protection entraîne obligatoirement le besoin de former les travailleurs sur leur utilisation sécuritaire et leur maintien en bon état et inévitablement, à établir des méthodes et des procédures de travail sécuritaires.
 

Système de limitation de déplacement

La limitation de déplacement empêche le travailleur d’avoir accès à la zone de chute en utilisant les équipements de protection individuels (harnais relié à un système d’ancrage par une liaison antichute). À cette étape, il est encore possible dans certaines situations d’empêcher la chute des travailleurs.

Il faut considérer l’utilisation d’un système de limitation de déplacement avant de considérer l’utilisation d’un système d’arrêt de chute.

Système d'arrêt de chute

L’arrêt de chute est un système complexe qui exige des certifications et une analyse importante. À cette étape, la chute du travailleur est une possibilité. On doit absolument considérer 4 éléments essentiels : le système d’ancrage, les accessoires de raccordement et de liaison, le dispositif de soutien du corps et une procédure de sauvetage.

Le fait d’établir la localisation du système d’ancrage et des équipements utilisés par le travailleur vous permettra de calculer les distances d’arrêt de chute, le dégagement sécuritaire sous les pieds du travailleur, sans oublier la procédure de sauvetage en cas de chute.

Il est possible dans certaines situations d’avoir recours à un filet de sécurité comme le prévoit la législation québécoise. (RSST, art. 353 et 354, CSTC, art. 2.9.3)


FAQ

Non, il n’est pas recommandé d’écrire directement sur les sangles d’un harnais de sécurité pour l’identifier.

En effet, les composantes chimiques des marqueurs de feutre, de ruban adhésif, de collant, de peinture, etc., pourraient être non compatibles avec les fibres du tissu et ainsi, altérer l’efficacité du harnais.

Pour l’identifier, il est important de se conformer à la norme Harnais de sécurité, CAN/CSA Z259.10, tel qu’indiqué dans l’article 347 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail.

Dans la plus récente version de cette norme, sont énoncées à la section 7 les règles quant aux marquages et aux instructions qui doivent figurer sur une étiquette résistante apposée sur le harnais de sécurité. On y mentionne entre autres, au point « h) un espace prévu pour l’identification personnelle ». C’est donc à cet endroit qu’il est permis de le faire.

Attention! Il ne faut toutefois pas écrire par-dessus les étiquettes d’instruction ou d’inspection du harnais. En tout temps, ces étiquettes doivent être présentes et lisibles sur le harnais de sécurité.

Oui, pour connaître la date d’expiration d’un harnais de sécurité, il faut se référer au manuel d’utilisation recommandé ou demander au fournisseur.

Cependant, dès que le harnais de sécurité et ses accessoires ont servi à l’arrêt d’une chute, l’ensemble (harnais et accessoires) doit être retiré du service. Il doit être également retiré quand un défaut apparaît.

Articles

Harnais de sécurité : dessus ou dessous?

16 Octobre 2014 Il est recommandé de porter le harnais de sécurité par-dessus les vêtements de protection. Cet article en explique les raisons.
Voir tous les articles »