Chutes, glissades et trébuchements : outils pour le secteur municipal

Révisé le 31 août 2020

L'analyse faite par l'APSAM des données fournies par la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) pour les lésions indemnisées dans le secteur municipal est éloquente : environ 30 % des événements accidentels dans le secteur municipal sont liés aux chutes, glissades et trébuchements.

Pour en savoir davantage sur la réalité des organisations municipales concernant ce risque, l’APSAM a sondé, lors de rencontres régionales ou de rencontres de groupes de liaison, plusieurs de ses clients. Au cours d’un atelier d’échanges, différentes questions ont été posées aux participants, dont :

  • Quelles sont les principales causes de chutes, glissades et trébuchements dans votre milieu de travail?
  • Quels sont les moyens de prévention ou les actions qui ont été mis en place pour éliminer ou contrôler ce risque?

Cette page présente le bilan des réponses obtenues lors des consultations. De plus, elle contient des exemples d’outils développés par des organisations municipales pour la prévention des chutes, glissades et trébuchements. Enfin, la dernière section est consacrée à des innovations présentées dans le cadre des Grands Prix de santé et sécurité du travail de la CNESST.

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations, nous vous invitons également à consulter la page principale du thème Chutes, glissades et trébuchements où sont proposés des articles, des pages web, des guides, des références à des normes et différents outils tels que des affiches, des grilles d’inspection et des capsules vidéo.

Démarche de prévention des chutes, glissades et trébuchements

Avant d’aller plus loin, il est important de répondre à ces questions souvent posées par la clientèle :

  • Pour prévenir les chutes, glissades et trébuchements, par où doit-on commencer?
  • Comment faire pour que les solutions identifiées et mises en œuvre aient un réel impact sur la réduction de ce risque et, conséquemment, sur les accidents qui y sont liés?

Pour vous aider à y voir plus clair, il est utile de se rappeler la démarche préventive et les étapes qui la composent. Cette démarche vous aidera à passer à l’action en élaborant un plan d’action adapté à la réalité de votre milieu de travail.

Le tableau qui suit résume les différentes étapes de la démarche préventive appliquée à la problématique des chutes, glissades et trébuchements. Pour plus d’explications, nous vous invitons à consulter nos fiches techniques no 41 Organisation de la prévention – La démarche préventive : introduction et no 46 Organisation de la prévention – La démarche préventive : niveaux d’intervention.

Pour en savoir davantage sur l’application de cette démarche et pour consulter un exemple concret de plan d’action visant à réduire les chutes, glissades et trébuchements, nous vous référons à la fiche Prévenons les chutes et les glissades – Gardons les pieds sur terre – 1. La prévention passe par un plan d’action.

Identification des problèmes

  • Types de chutes, fréquence, groupes touchés, périodes plus à risque, causes, etc.
  • Mesures déjà en place et leur efficacité

Choix des priorités

  • Quelques critères : fréquence, gravité, probabilité de survenue d'un événement, nombre de travailleurs exposés, coûts engendrés, etc.

Identification et choix des solutions

  • Différentes activités/solutions possibles
  • Référence aux trois modes d'intervention et aux critères pour le choix des solutions

Implantation des solutions

  • Étapes de réalisation, responsables et échéanciers

Suivi, contrôle et évaluation

  • Échéanciers respectés
  • Solutions efficaces, ne créent pas d'autres problèmes
  • Objectifs atteints

N’oubliez pas qu’un problème bien identifié est à moitié solutionné et que les solutions les plus efficaces sont celles qui visent le bon problème!

Principales causes et idées de prévention dans le secteur municipal

Regroupés sous de grandes catégories, voici des exemples de causes et d’idées de prévention (activités/solutions) pour les chutes, glissades et trébuchements. Ces exemples sont ceux qui ont été nommés par les participants aux ateliers d’échange réalisés dans différentes rencontres régionales et groupes de liaison de l’APSAM. Il est donc possible que d’autres causes ou solutions puissent être envisagées pour chaque catégorie.

Tenue des lieux intérieurs et extérieurs
Moyens d'accès aux véhicules
Échelles et escabeaux
Chaussures de travail
Autres activités générales de prévention

Tenue des lieux intérieurs et extérieurs
Exemples de causes

Terrain accidenté ou inégal.

Exemples :
- dans les stationnements
- sur les chantiers de construction
- dans les pentes (fossés et étangs aérés)
- chez les citoyens

Surface glacée ou enneigée.

Exemples :
- stationnement
- trottoir
- entrée des édifices

Plancher irrégulier.

Exemples :
- seuil qui dépasse
- fissure
- tuile abimée
- tapis retroussé

Plancher intérieur glissant.

Exemples :
- revêtement du sol glissant
- présence d’eau
- déversement d’huile

Encombrement des lieux.

Exemples :
- câble ou outil sur le sol
- boîte dans les escaliers

Voie d’accès non conforme.

Exemples :
- marche d’escalier brisée
- absence de main-courante
- éclairage insuffisant

Exemples d'activités/solutions

Niveler les terrains extérieurs.

Exemples :
- éviter de construire des surfaces en pente ou respecter un degré de pente sécuritaire
- réparer les trous dans le stationnement

Réparer les planchers intérieurs.

Exemple :
- remplacer les tuiles abimées, les tapis retroussés ou déchirés

Plancher

Éliminer ou contrôler la présence d’objets au sol (câbles, boyaux, outils, équipements, etc.).

Exemples :
- suspendre les câbles au plafond plutôt qu’au sol
- utiliser des cache-câbles pour recouvrir les fils au sol
- installer des supports à balais ou à outils

DévidoirCache-câbles

Assurer un dégagement suffisant au poste de travail.

Prévoir des revêtements de plancher intérieur antidérapants.

Exemples :
- peinturer les planchers avec une peinture antidérapante
- installer des tuiles antidérapantes à la piscine ou des tapis antidérapants à l’entrée des bâtiments

Escalier

Planifier les horaires d’entretien des planchers en dehors des heures de travail du personnel.

Exemple :
- ne pas nettoyer le plancher à l’entrée de l’hôtel de ville à l’heure de pointe de circulation (arrivée et sortie) des employés

Baliser des zones de circulation piétonnière dans les stationnements et les bâtiments (en caserne, dans les garages, etc.).

Balisage des zones de circulation

Assurer un accès conforme aux bâtiments.

Exemples :
- éviter de construire des seuils, des surfaces en pente ou respecter un degré de pente sécuritaire
- installer des mains-courantes dans les escaliers
- prévoir un éclairage adéquat
- installer des repères visuels sur une dénivellation

Main-courantes

Assurer un drainage efficace des terrains extérieurs ou des planchers intérieurs.

Exemples :
- s’assurer que les drains ne sont pas obstrués
- s’assurer de l’alignement des conduites d’eau et des drains

Au besoin, revoir la localisation des gouttières pour éviter l’accumulation d’eau sur les voies d’accès aux bâtiments.

Rendre disponibles des pelles, de l’abrasif et des matières absorbandes aux employés.

Exemples :
- à l’entrée des bâtiments (certaines villes utilisent des épandeurs pour disperser uniformément l'abrasif)
- dans les véhicules de la ville pour qu'ils puissent les utiliser sur le lieu d’une intervention (sur un chantier, chez un citoyen, au poste du brigadier scolaire, lors d’une intervention de premier répondant, etc.)
- aux endroits où il peut y avoir des fuites sur le sol, en raison de la tâche à effectuer (à l’atelier ou la salle mécanique, au garage municipal)

Pelle

Abrasifs pour les brigadiers

Inclure dans le contrat de déneigement une clause pour s’assurer que les stationnements et les entrées des bâtiments sont déneigés avant l’arrivée des employés.

En période hivernale, inspecter quotidiennement l’entrée des bâtiments, les stationnements et assurer le suivi des correctifs, si nécessaire.
Établir une fiche de bilan hivernal pour avoir un portrait des événements accidentels, des requêtes effectuées en fonction des anomalies de déneigement répertoriées, des inspections réalisées, etc.
Inspecter les lieux intérieurs et extérieurs pour le risque de chutes, glissades et trébuchements.
Établir des règles quant à l’entreposage dans les locaux ou les voies de passage.

Entreposage

Entreposage

Fournir des brosses électriques à l’entrée des bâtiments.
Sensibiliser le personnel et les visiteurs à s’essuyer les pieds avant d’entrer dans le bâtiment.

Sensibiliser/informer/former le personnel à l’importance d’une bonne vision lors des déplacements. Entre autres, ne pas avoir la vue obstruée en se déplaçant (boîtes dans les mains, chariot trop haut, utilisation d’appareils électroniques, etc.).

Exemples :
- formation
- affiche
- capsule vidéo
- pause SST
- message déroulant sur la télévision d’une salle commune

Moyens d'accès aux véhicules
Exemples de causes

Absence de marchepieds sur les véhicules.

Exemple :
- pour entrer ou sortir à l’arrière des camions de service

Hauteur inadéquate du marchepied.
Absence de poignée ou emplacement inadéquat.
Exemples d'activités/solutions

Inclure des critères relatifs aux moyens d’accès dans les devis d’achat de véhicules.

Exemples :
- conception du marchepied (hauteur et espace entre les marches, choix du matériau, adhérence, emplacement, etc.)
- conception de la poignée ou main-courante (forme, longueur, adhérence, emplacement, etc.)

marchepied

poignée

Procéder à une analyse de la flotte de véhicules utilisés par la ville pour identifier les conformités et non-conformités des moyens d’accès (possibilité d’appliquer la règle des 3 points d’appui, etc.) et, au besoin, apporter les correctifs.

Exemples :
- ajouter ou modifier le marchepied ou la poignée
- ajouter un revêtement antidérapant sur le marchepied ou la poignée

3 points d'appui
Élaborer une méthode sécuritaire de travail pour l’accès et la descente des véhicules, notamment en considérant l’utilisation des 3 points d’appui, l’importance d’attendre l’arrêt du véhicule avant de descendre et de s’assurer que les marchepieds soient propres.
Interdire le transport de personnes sur les véhicules (sur le marchepied extérieur, par exemple)

Sensibiliser/informer/former le personnel sur la sécurité lors de l’accès et la descente des véhicules.

Exemples :
- formation
- affiche
- autocollant
- capsule vidéo
- pause SST
- message déroulant sur la télévision d’une salle commune
- cherchez l’erreur

Échelles et escabeaux
Exemples de causes

Non-conformité des échelles ou des escabeaux.

Exemples :
- mauvaise classe
- échelle ou escabeau trop court
- défectuosité

                                                                                                          

Marches ou échelons glissants.

Exemples :
- boue
- huile
- eau
- neige
- glace

Installation déficiente de l’échelle ou de l’escabeau.

Exemples :
- degré d’inclinaison inadéquat de l’échelle
- instabilité
- escabeau replié

Utilisation déficiente de l’échelle ou de l’escabeau.

Exemples :
- non-respect des 3 points d’appui
- surcharge
- utilisation de la dernière marche
- chaussure de travail inadaptée

Exemples d’activités/solutions

Choisir les échelles et les escabeaux en fonction du travail à réaliser.

Exemples :
- classe
- hauteur
- environnement de travail
- matériau
- capacité nominale

S’assurer de la présence de patins antidérapants pour la stabilité.Patin d'escabeau
Utiliser les échelles et les escabeaux sur des surfaces planes, non glissantes et exemptes de débris.     Escabeau
Délimiter l’aire de travail.
S’assurer de la propreté des échelles ou des escabeaux.
S’assurer du port de chaussures de travail adaptées pour l’utilisation des échelles et des escabeaux.                                                  
Inspecter périodiquement les échelles et les escabeaux.
Élaborer une méthode sécuritaire de travail pour l’utilisation des échelles et des escabeaux, notamment en considérant l'utilisation des 3 points d'appui.

Sensibiliser/informer/former le personnel quant à l’utilisation sécuritaire des échelles et des escabeaux.

Exemples :
- formation
- affiche
- autocollant
- capsule vidéo
- pause SST
- message déroulant sur la télévision d’une salle commune

Chaussures de travail
Exemples de causes
Chaussure de travail inadaptée pour le travail et pour l’environnement de travail.
Chaussure de travail usée.

Semelle de la chaussure de travail non nettoyée.

Exemples :
- bitume sous les bottes
- rainures obstruées par la boue

Non-disponibilité ou non-utilisation de crampons, lorsque requis.
Exemples d’activités/solutions
Fournir une grille pour aider les comités de santé et de sécurité à établir les critères pour le choix des chaussures de travail. Ces critères tiennent compte des risques auxquels sont exposés les travailleurs, notamment celui des chutes, glissades et trébuchement.
Mettre sur pied un sous-comité pour faire des bancs d’essai avant de procéder à l’acquisition d’une chaussure de travail.
Fournir une grille permettant aux participants d’un banc d’essai de noter leurs commentaires sur les chaussures testées, en fonction des critères déterminés.
Fournir des chaussures de travail à semelle antidérapante adaptée à la tâche et à l’environnement de travail.

Fournir des crampons aux employés qui interviennent sur des surfaces glacées.

Exemple :
- employé à l’aréna – mettre une boîte avec des crampons à l’entrée de la glace

Crampons

Sensibiliser/informer/former le personnel à l’importance du port des chaussures de travail adaptées, propres et de voir à l’inspection ainsi que l’entretien de celles-ci.

Exemples :
- formation
- affiche
- capsule vidéo
- pause SST
- message déroulant sur la télévision d’une salle commune

Autres activités générales de prévention

Sensibiliser/informer/former le personnel sur le risque de chutes, glissades et trébuchements.

Exemples :
- formation
- affiche
- capsule vidéo
- pause SST
- message déroulant sur la télévision d’une salle commune
- témoignage
- cherchez l’erreur

Sensibiliser le personnel à déclarer les situations dangereuses en lien avec le risque de chutes, glissades et trébuchements, en spécifiant à qui et comment déclarer.                                                        
Enquêter et analyser tous les événements liés au risque de chutes, glissades et trébuchements et s’assurer du suivi des correctifs.
Réaliser des inspections thématiques sur les chutes, glissades et trébuchements et s'assurer du suivi des correctifs.
Compiler les statistiques des événements liés au risque de chutes, glissades et trébuchements et les analyser pour établir des priorités d’action.
Développer un plan d’action, avec le CSS (comité de santé et de sécurité), ayant pour thème les chutes, glissades et trébuchements.
Inclure le risque de chutes, glissades et trébuchements lors des analyses de tâches, de postes, etc.

Outils développés par des organismes municipaux

Des organisations municipales ont généreusement accepté de rendre disponibles des outils qu’elles ont développés sur le thème des chutes, glissades et trébuchements. Nous les en remercions.

Ville de Montréal

Ville de Québec

Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu

  • Travailler de façon sécuritaire en caserne
    Document de type « Cherchez l’erreur » développé par le comité de santé et de sécurité du service incendie. La tenue des lieux et l’accès aux véhicules y sont abordés.

Consulter notre page Inspection en milieu de travail. Des exemples de grilles d’inspection départementale s’y trouvent et intègrent des éléments en lien avec le risque de chutes, glissades et trébuchements.

Innovations du secteur municipal et hors secteur

Voici une liste non exhaustive d’innovations qui ont été développées dans le secteur municipal au cours des dernières années et qui ont un lien avec la prévention des chutes, glissades et trébuchements.

Voici d’autres innovations développées à l’extérieur du secteur municipal :

Retour à la page Chutes, glissades et trébuchements