Électricité : équipements de protection

Révisé le 18 août 2020

Risque de choc électrique

Gants isolants – protection des mains et des avant-bras

Les parties du corps les plus susceptibles d’entrer en contact avec une pièce ou un conducteur sous tension sont les mains. Les gants isolants en caoutchouc avec protecteur en cuir sont donc les ÉPI les plus importants pour la protection contre le risque de choc électrique.

Ils doivent être sélectionnés en fonction de la classe (voir norme ASTM D120 - Standard specification for rubber insulating gloves) correspondant à la tension à laquelle les travailleurs seront exposés.

Chaussures – protection des pieds et des jambes

Des chaussures diélectriques doivent être portées pour la protection contre les potentiels de pas et de contact. Donc, dès qu’il existe un danger de choc électrique, des chaussures isolantes, approuvées selon la norme CSA Z195-02 - Chaussures de sécurité, sont requises. Elles sont identifiables par une étiquette montrant le symbole oméga (Ω) orange sur fond blanc. Cette dernière se retrouve sur la chaussure de droite.

Avertissement : La résistance aux chocs électriques de ces chaussures se détériore rapidement dans un endroit humide et avec l’usure.

Visitez le thème Chaussures de protection pour en connaitre davantage.

Casque de sécurité – protection de la tête

Qu’il soit de type 1 (impact vertical) ou de type 2 (impact vertical et latéral), lors de l’exposition au risque de choc électrique, il faut porter un casque protecteur de classe E approuvé CSA (Z94.1 - Casques de sécurité pour l'industrie) ou ANSI (Z89.1 - American national standard for industrial head protection). Ces casques ont une protection diélectrique de 20 000 V. Les casques de sécurité de classe G (protection diélectrique de 2 200 V) sont aussi admis.

Lunettes de sécurité – protection oculaire

Lorsque nous nous exposons au risque de choc électrique, les lunettes de sécurité doivent être dotées de montants non conducteurs. Voir pouvez vous référez à l’article 4.3.7.3.3 de la norme CSA Z462-18 - Sécurité électrique au travail pour plus d’information.

Risque d'éclat d'arc

Vêtements résistants aux éclats d'arc – protection du corps

Les vêtements cotés anti-arcs sont des ÉPI intégrant des propriétés particulières. Premièrement, tous les ÉPI cotés anti-arcs sont ignifuges. De plus, ils ont tous une cote anti-arc spécifique. Cette valeur est exprimée en cal/cm2. La norme ASTM F1506 - Standard performance specification for flame resistant and electric arc rated protective clothing worn by workers exposed to flames and electric arcs encadre la conception de ces vêtements. Un vêtement ignifuge qui n’a pas de cote anti-arc n’a pas été testé selon la norme ASTM F1959 - Standard test method for determining the arc rating of materials for clothing et n’est donc pas approprié pour le risque d’éclat d’arc.

Sous-couche – protection du corps

Si un éclat d’arc survient, les vêtements portés en sous-couche seront exposés à une quantité d’énergie susceptible d’altérer leurs états. C’est pourquoi les vêtements portés sous les vêtements résistant aux éclats d’arc ne doivent pas être faits de fibres fusibles dont le nylon, le polyester et l'élasthanne (spandex) font partie. Il faut donc sélectionner des vêtements cotés anti-arcs ou en fibre naturelle non traitée qui ne fonderont pas. Il est cependant autorisé de porter des sous-vêtements et chaussettes en fibre naturelle contenant une petite quantité de matière élastique.

Cagoule de tenue d’éclat d’arc ou passe-montagne (balaclava) coté anti-arc – Protection de la tête

Si l’arrière de la tête entre dans le périmètre d’éclat d’arc, elle doit être protégée contre ce risque. Les tableaux 3 et 6C de la norme CSA-Z462 guident l’utilisation des protections de la tête. Par exemple, une cagoule de tenue d’éclat d’arc doit être utilisée si l’énergie incidente est au-dessus de 12 cal/cm2.

Écran facial – protection du visage

La norme ASTM F2178 - Standard test method for determining the arc rating and standard specification for face protective products définit les exigences de test et d’étiquetage des produits de protection faciale cotés anti-arcs. L’écran facial doit avoir une cote anti-arc suffisante selon l’analyse. Il doit envelopper le visage, le front, le menton, le cou et les oreilles. De plus, une protection oculaire appropriée doit être portée sous l’écran facial.

Gant en cuir ou coté anti-arcs – protection des mains

Des gants entièrement faits de cuir épais (au moins 0.7 mm d’épaisseur) non doublé ou ne comportant pas de matériaux isolants inflammables sont admis pour une exposition au risque jusqu’à 8 cal/cm2. Au-delà de cette valeur d’exposition, des gants isolants en caoutchouc avec leur protecteur en cuir ou des gants cotés anti-arcs doivent être utilisés. Les gants cotés anti-arcs doivent rencontrer la norme ASTM F2675/2675M - Standard test method for determining arc ratings of hand protective products developed and used for electrical arc flash protection.

Protection de l'ouïe

L’onde de choc produit par un éclat d’arc est susceptible d’abîmer les tympans des oreilles de la personne exposée. Un travailleur qui est à l’intérieur du périmètre d’éclats d’arc doit porter une protection contre le bruit pour protéger son système auditif.

Chaussures – protection des pieds

Considérant que le travailleur n’expose pas particulièrement ses pieds, mais qu’ils pénètrent dans le périmètre d’éclats d’arc, le port de chaussures en cuir épais offre une protection adéquate contre les brûlures aux pieds. Elles sont requises pour toute exposition supérieure à 4 cal/cm2.

Verres ou lunettes de sécurité – protection des yeux

Une protection oculaire avec filtre UV doit être portée sous l’écran facial ou les cagoules de tenue d’éclat d’arc. La norme CSA Z94.3 Protecteurs oculaires et faciaux encadre les équipements de protection oculaires.

Autres

Nappe isolante

Les nappes isolantes sont utilisées pour prévenir un contact accidentel entre les travailleurs et des conducteurs électriques sous tension dans les installations électriques. Il existe 6 classes de nappe isolante. La plus utilisée est la classe 0, désignée pour isoler le travailleur jusqu’à 1000 VAC. Voir la norme ASTM D1048 - Standard specification for rubber insulating blankets pour plus de précision.

Harnais arc flash

Un travailleur s’exposant dans une zone où un éclair d’arc est possible doit se protéger des brûlures potentielles avec des vêtements offrant une résistance aux éclats d’arc. Il en va de même pour tous les ÉPI qu’il porte sur lui. Dans le cas d’équipement de protection contre les chutes, il est doublement plus important de porter le bon type de harnais parce qu’en plus des brûlures, le travailleur s’expose aussi à une chute. On peut penser ici aux travailleurs près des lignes aériennes de distribution d’électricité. Ce type de harnais pourrait aussi sauver la vie du travailleur dans les puits d’accès électriques. En effet, s’il survient un défaut de jonction, le harnais résistera à l’arc de puissance et il sera possible d’évacuer le travailleur. La norme ASTM F887 - Standard specifications for personal climbing equipment qualifie les harnais de type « arc flash ».

Autres documents d’intérêt