Sauvetage en espace clos

Révisé le 6 novembre 2018

Documents de l'APSAM

Voici quelques documents, préparés par l'APSAM, sur le thème du sauvetage en espace clos.

Voir aussi notre thème Espaces clos

Documents provenant d'autres organismes

Les documents suivants proviennent d'autres organismes. Ils ne sont fournis qu'à titre d'information, mais peuvent vous être utiles.

Articles

Module de formation en espace clos

20 Novembre 2015 Le Service incendie de la Ville de Victoriaville est finaliste pour la région Mauricie et Centre-du-Québec aux Grands prix santé et sécurité du travail de la CSST 2015 pour un module de formation en espace clos.

Trois nouveaux outils de sensibilisation sur le sauvetage en espace clos

1 Octobre 2010 Trois nouveaux outils de sensibilisation sur le sauvetage en espace clos : une brochure, un dépliant et deux affiches.
Voir tous les articles »

FAQ

On ne peut pas utiliser un pont roulant ou un palan comme équipement de sauvetage pour remonter et sortir un travailleur d’un espace clos, parce que ceux-ci possèdent une force et une vitesse de levage qui ne sont pas appropriées pour les humains. Ainsi, un travailleur pourrait être gravement blessé lors de sa remontée s’il était coincé sous un échelon, un équipement ou le cadre de la trappe d’accès de l’espace clos.

Rappelons que l’article 260 du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST) stipule qu’il est interdit de lever un travailleur à l’aide d’un appareil de levage sauf si celui-ci est conçu à cette fin, et ce, selon des exigences strictes qui sont spécifiées à l’article 261.

Toutefois, une poutre (H beam) ou un pont roulant peuvent être utilisés comme point d’ancrage d’un système de sauvetage conçu à cet usage, dans la mesure où leur résistance est de 22 kN et que l’on contrôle les sources d’énergie dangereuses par une procédure de cadenassage qui élimine la possibilité de déplacement du pont roulant ou de tout autres équipements de levage d’équipements qui pourrait entrer en conflit avec le système de sauvetage sur le point d’ancrage.