Reconnaissance au travail

Révisé le 17 octobre 2019

Le déséquilibre entre les efforts déployés et les gains reçus, notamment en termes de rémunération, de respect, d’estime et de sécurité d’emploi, constitue un facteur de risque important en matière de santé psychologique au travail. En effet, un manque de reconnaissance en milieu de travail multiplie par quatre le risque d’éprouver une détresse psychologique élevée.

Il existe 4 formes de reconnaissance : existentielle, de la pratique de travail, de l’investissement dans le travail et des résultats. La reconnaissance peut être individuelle ou collective, se manifester à travers des mesures officielles et non officielles et, dans tous les cas, elle doit être sincère et authentique.

Les bienfaits de la reconnaissance au travail sont d’ailleurs nombreux : amélioration du climat de travail, augmentation de la mobilisation du personnel, résistance plus importante au stress, productivité accrue, etc. En somme, la reconnaissance est un facteur de protection de la santé.

Afin de sensibiliser et d’outiller sa clientèle, l’APSAM a regroupé en cette page des ressources pertinentes sur la reconnaissance au travail.

Ressources offrant un aperçu du concept de reconnaissance au travail

Exemples de politique de reconnaissance en milieu municipal