Thèmes

Infolettre

Recevez les dernières actualités


COVID-19 : Nettoyage et désinfection des surfaces, objets et vêtements

Mise à jour : 18 août 2020

Pour réduire le risque de transmission de la COVID-19, différentes mesures de prévention doivent être appliquées, notamment celles liées à la salubrité de l’environnement (nettoyage et désinfection). Selon le type de surfaces, le virus responsable de la COVID-19 pourrait être viable de quelques heures à plusieurs jours. Le nettoyage et la désinfection s’avèrent donc essentiels.

Il est important de retenir que :

  • Environnement intérieur : « Quoiqu’il en soit, comme le SARS-CoV-2 possède une certaine stabilité sur divers types de surfaces soumises à des conditions environnementales courantes, la possible transmission par le biais de ces dernières doit être considérée comme plausible. Ceci justifie de ce fait le respect des mesures d’hygiène préconisées par les instances gouvernementales. » (COVID-19 : Environnement intérieur – Questions-réponses, INSPQ)
  • Environnement extérieur : « Le risque de transmission du virus par le biais du mobilier urbain (ex. : bancs de parc, fontaines, rampes) est vraisemblablement faible compte tenu que la survie du virus dans l’environnement extérieur est limitée et dans la mesure où les individus adoptent une bonne hygiène respiratoire et des mains. Tout comme pour les voies de circulation, les procédures de nettoyage courantes pour le mobilier et les accessoires urbains doivent être maintenues. La désinfection du mobilier urbain, particulièrement celui plus fréquemment manipulé (ex. : fontaine d’eau) est une mesure ciblée qui pourrait contribuer à diminuer le risque de transmission du virus (CDC, 2020d). » (COVID-19 : Environnement extérieur – Questions-réponses, INSPQ)
  • Ainsi, le nettoyage et la désinfection des surfaces et des objets doivent être planifiés et encadrés. De même, la promotion de l’hygiène des mains demeure essentielle.

Références et documents utiles :

Quelle est la différence entre le nettoyage et la désinfection?

Selon l’Institut de recherche en santé et en sécurité du travail (IRSST) :

  • « Le nettoyage consiste à déloger les germes (bactéries, virus), la saleté et les impuretés des surfaces en utilisant de l’eau et du savon ou un nettoyant ménager courant. Le nettoyage ne permet pas de tuer les germes, mais le fait de les déloger en bonne partie des surfaces contribue à diminuer leur risque de propagation. »
  • « La désinfection implique le recours à des produits chimiques pour tuer les germes qui demeureraient sur les surfaces, ce qui réduit encore plus le risque de propagation. Comme les désinfectants sont moins performants en présence de salissures, il est conseillé, lorsque les surfaces sont souillées, de procéder à un nettoyage préalablement à la désinfection. »

Source : COVID-19 et SST – Quels sont les pratiques et les produits de nettoyage et de désinfection des surfaces à privilégier? (IRSST)
À la section Questions et réponses, voir la question qui se trouve à la sous-section Coronavirus et mesures de prévention générales.

Établir clairement les règles de nettoyage et de désinfection, pour que tous s’y retrouvent plus facilement

Qui sont les personnes responsables de faire le nettoyage et la désinfection? Quand le faire, à quelle fréquence? Quels sont les lieux à nettoyer et à désinfecter? Comment procéder, quelles sont les méthodes à suivre? Quels sont les produits à utiliser?

Pour répondre à ces questions, il importe de bien définir, dans une procédure par exemple, les règles de nettoyage et de désinfection qui s’appliquent à votre organisation. L’information/la formation des personnes concernées doit aussi être prévue, de même que le contrôle quant à leur application.

Pour vous inspirer dans la rédaction de vos règles de nettoyage et de désinfection, notamment pour les méthodes de travail à utiliser, les documents suivants peuvent vous être utiles :

Quels produits utiliser pour le nettoyage et la désinfection des surfaces et des objets en contexte de pandémie de COVID-19?

Il est aussi possible de préparer une solution désinfectante à partir d’une partie d’eau de Javel (hypochlorite de sodium) à 5 % pour 50 parties d’eau. La préparation de cette solution doit avoir une concentration minimale de 0,1 % pour les surfaces dures. Pour obtenir la concentration voulue, il est très important de vérifier la date de fabrication sur le contenant, car la demi-vie de l’eau de javel (temps requis pour que la concentration initiale du produit diminue à 50 %) varie selon la concentration :

  • 5 % : 900 jours à 20o C;
  • 12 % : 100 jours à 20o C et 25 jours à 30o C. À 21o C, il est considéré que la concentration passe de 12 % à 10 % en 1 mois.


Le temps de contact minimum recommandé est d'une minute. Un rinçage à l’eau claire et l’assèchement de la surface doivent suivre l’utilisation de cette solution. Remplacer la solution désinfectante toutes les 24 heures.

Cependant, en présence de fluides biologiques à nettoyer (sang ou vomissures), la concentration de la préparation peut être augmentée à 0,5 %, soit une partie d’eau de Javel pour 9 parties d’eau. Pour en savoir plus : Décontamination des surfaces et objets souillés de sang ou liquides biologiques adaptés aux intervenants d’urgence : prévention contre les risques biologiques au travail (APSAM).

Quelles sont les exigences relatives aux machines et procédés non médicaux pour la désinfection des surfaces et objets?

Les fabricants d’appareils non médicaux et les fournisseurs de services offrant des procédés ou machines pour désinfecter les surfaces de travail, l’intérieur des véhicules ou les équipements de protection individuels doivent être en mesure de présenter des preuves démontrant que leur appareil ou procédé permet l’inactivation de la charge infectieuse sur les surfaces, en précisant les micro-organismes qui peuvent être détruits. Ainsi, il est possible de juger des caractéristiques de l’appareil ou du procédé en lien avec l’activité microbicide (capacité à détruire les bactéries, virus ou spores). Une fois ces preuves présentées, Santé Canada émet un certificat d’homologation afin de permettre l’utilisation de leur appareil ou procédé.

Par conséquent, il est recommandé d’exiger du fabricant ou fournisseur de services le certificat d’homologation de Santé Canada ou, à défaut, les preuves attestant de la capacité de l’appareil ou du procédé à rendre inactif le virus de la COVID-19.

En ce qui a trait au procédé pour la désinfection des masques respiratoires N95, référez-vous à la page Considérations réglementaires importantes pour le retraitement des masques respiratoires N95 à usage unique dans le cadre de la réponse à la COVID-19 : Avis de Santé Canada.

Quelles sont les règles à respecter pour nettoyer et désinfecter sécuritairement?

Parmi les éléments à considérer :

  • Pour s’assurer d’une utilisation adéquate et sécuritaire des produits (ex. : temps de contact à respecter, équipements de protection individuels à porter), il faut toujours suivre les instructions du fabricant. Il est important de consulter les fiches de données de sécurité et d’apposer une étiquette du lieu de travail, lorsque requis.
  • Ne pas oublier d’appliquer les autres mesures prévues par le SIMDUT, notamment la formation des travailleurs.
  • Pour connaitre la méthode et les produits à utiliser pour nettoyer et désinfecter les surfaces et objets, il importe de toujours suivre les instructions du fabricant de ceux-ci (ex. : ordinateur, clavier, système de communication, composantes du véhicule).
  • Avant la désinfection, il est recommandé de nettoyer d’abord les surfaces sales en utilisant de l'eau chaude et du savon ou un produit nettoyant habituel, de les rincer à l’eau claire et de les essuyer avec une serviette propre. Le produit désinfectant peut être appliqué immédiatement si les surfaces sont déjà propres.
  • De façon générale, la désinfection peut se faire avec des lingettes désinfectantes ou à l’aide d’une bouteille de désinfectant munie d’un bec verseur. Dans la mesure du possible, l’utilisation d’un vaporisateur devrait être évitée en raison de la formation d’aérosol du produit désinfectant qui peut irriter les voies respiratoires. Toutefois, si un vaporisateur est utilisé, il est recommandé de le régler afin d’avoir un jet à grosses gouttes.
  • Lors de l’utilisation d’une lingette jetable, il faut toujours s’assurer que celle-ci demeure humide (présence de produit désinfectant), car elle aura perdu de son pouvoir désinfectant si elle ne l’est plus. Il faut alors la remplacer.
  • À la suite du nettoyage et de la désinfection, il faut disposer le matériel et les équipements non réutilisables (ex. : ÉPI jetables, lingettes, essuie-tout) dans une poubelle sans contact avec les mains, si disponible, ou dans des sacs refermables réservés à cet effet et qui seront jetés à la poubelle. Il faut terminer en se lavant les mains à nouveau.

Des mesures de protection doivent aussi être adoptées pour que le nettoyage et la désinfection se fassent en toute sécurité. Référez-vous à la section Mesures de protection appropriées pour procéder au nettoyage et à la désinfection de la fiche COVID-19 : Nettoyage et désinfection de surfaces (INSPQ).

À quelle fréquence devrait-on nettoyer et désinfecter les surfaces et les objets?

  • Pour réduire les risques de contamination, il faut d’abord éviter de partager du matériel et des équipements.
  • Pour faciliter le nettoyage et la désinfection, retirer les objets personnels ou non essentiels et éliminer l’ameublement et les accessoires non nécessaires.
  • Les surfaces et les objets fréquemment touchés sont plus susceptibles d’être contaminés.
  • La fréquence du nettoyage et de la désinfection des surfaces et des objets doit donc être déterminée en fonction de l’évaluation des risques.
  • De manière générale :
    • Seul un nettoyage est requis pour les objets et les surfaces qui ne sont pas fréquemment touchés par les travailleurs et la clientèle.
    • Un nettoyage suivi d’une désinfection est recommandé pour les objets et les surfaces qui sont, quant à eux, fréquemment touchées (ex. : comptoirs, tables, chaises, bureau, poignées de porte, interrupteurs, téléphones, accessoires informatiques, terminal de paiement, photocopieuse). En ce qui concerne la fréquence, il est préconisé que ce soit fait minimalement à chaque quart de travail, lorsque la surface est visiblement souillée et, lorsque pertinent, entre chaque utilisateur. Ce sera le cas, entre autres, pour les outils et équipements partagés (ex. : téléphone)
  • Pour ce qui est des recommandations applicables aux différents espaces présents dans un milieu de travail :
    • Salle à manger : Nettoyer et désinfecter les surfaces fréquemment touchées de la salle à manger après chaque période de repas (ex. : tables, chaises, poignées et surfaces des électroménagers, robinetterie, comptoirs, micro-ondes, cafetière).
    • Installations sanitaires et vestiaires : Nettoyer et désinfecter minimalement à chaque quart de travail.
    • Douches individuelles ou communes : Nettoyer et désinfecter minimalement à chaque quart de travail.
    • Ascenseurs : Consultez la fiche COVID-19 : Travailleurs utilisant des ascenseurs (INSPQ, Groupe de travail SAT-COVID-19).
    • Locaux d’isolement temporaires ayant été occupé par un travailleur infecté (cas confirmé) ou symptomatique : Fermer la zone de travail et le local. Attendre au moins 3 heures avant d'amorcer le nettoyage et la désinfection de la zone de travail et du local utilisé par la personne. Si possible, ouvrir les fenêtres extérieures pour augmenter la circulation de l’air dans la zone concernée.

Sources : COVID-19 : Mesures de prévention en milieu de travail : recommandations intérimaires et COVID-19 : Nettoyage et désinfection de surfaces (INSPQ)

Quelles sont les recommandations particulières pour le nettoyage des vêtements de travail?

  • En suivant les instructions du fabricant, nettoyer les vêtements de travail après chaque quart de travail ou plus fréquemment si nécessaire. Se servir d’un détergent commun, régler la température de l’eau au plus chaud approprié pour les vêtements à laver et s’assurer d’un séchage adéquat.
  • S’il y a eu contact avec une personne contaminée ou susceptible de l’être, idéalement, ne pas rapporter les vêtements de travail à la maison.
  • Retirer les vêtements de travail, les placer dans un sac de plastique ou de tissu fermé et procéder au lavage à l’eau chaude, si possible, avec le savon à lessive habituel.
  • Cependant, si les vêtements doivent être lavés à la maison, ils doivent être transportés dans le sac de plastique ou de tissu fermé, lequel ne doit pas être ouvert par une autre personne de la famille.
  • Éviter de secouer le sac ou le linge au moment où il est placé dans la laveuse.
  • Sauf s'ils sont très souillés, les vêtements peuvent être lavés avec ceux de la famille.
  • Effectuer le lavage des mains après avoir manipulé les vêtements.

Enfin, référez-vous à la page COVID-19 : Reprise et continuité des activités : exemples pour le secteur municipal où se trouvent différents exemples de mesures de prévention à implanter et d’outils à utiliser spécifiques à la salubrité de l’environnement (nettoyage et désinfection).

Retour à la page Mesures de prévention générales recommandées
Retour à la page COVID-19