Mesures de sécurité pour les surfaceuses à glace

(Version PDF)

Les membres de l’Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS) ont reçu récemment un document qui spécifie les exigences de la CSST en matière de protection des pièces en mouvement sur les surfaceuses à glace. (Voir Sécurité des surfaceuses de la CSST)

Vous devez, tel que stipulé dans ce document, vous conformer à cette obligation légale dans les meilleurs délais. Protéger les travailleurs contre les accidents liés à ces machines par l’installation de protecteurs est un excellent moyen de prévention.

Cependant, suite à notre tournée des arénas pour comprendre comment se produisent les accidents sur les surfaceuses, l’APSAM vous informe ici des mesures complémentaires qui sont essentielles pour s’en préserver.

  • Informer toutes les personnes qui interviennent sur les surfaceuses, des risques reliés au travail qu’ils ont à accomplir sur ou avec ces machines.
  • Faire former les opérateurs sur les techniques et méthodes sécuritaires d’opération du ou des modèles de surfaceuse que vous utilisez.
  • Faire former le personnel qui voit à l’entretien de vos surfaceuses sur les techniques et méthodes sécuritaires pour accomplir leur travail.
  • Exiger des opérateurs qu’ils arrêtent le moteur et enlèvent la clé de contact avant de descendre de la surfaceuse ou pour toute intervention qui ne nécessite pas qu’elle soit en opération.
  • Élaborer une procédure de contrôle des énergies dangereuses et de cadenassage conforme à l’article 185 du RSST, pour chacun des différents modèles de surfaceuses que vous utilisez.
  • Exiger que chaque personne qui effectue des travaux d’entretien, de réparation, de nettoyage ou de déblocage dans une zone dangereuse d’une surfaceuse, applique la procédure de contrôle des énergies dangereuses et de cadenassage appropriée, avant d’accéder à une zone dangereuse sur une surfaceuse.

Votre fournisseur devrait être en mesure de vous aider pour l’identification des risques, la formation et l’élaboration de la procédure de contrôle des énergies dangereuses et de cadenassage de vos surfaceuses. L’APSAM peut  aussi vous guider dans vos démarches pour sécuriser le travail sur ces machines.

Gilles Boivin et Amélie Trudel
APSAM
Mai 2012